Autres articles

7 points pour choisir le meilleur avocat

Par Adrien Dumonceaux 23/02/2021

Trouver un bon avocat n'est pas facile. Découvrez comment choisir son avocat selon ses besoins et son budget.

avocat-choix

« Est-ce que tu ne connaitrais pas un « bon » avocat ? »  

On vous a très certainement posé cette question ou vous l’avez déjà vous-même posée à votre entourage.

Trouver un bon avocat n’est pas facile.

C’est pour cette raison que nous avons écrit cet article pour vous accompagner dans la recherche de votre avocat.

Voici 7 points pour choisir sereinement son avocat selon vos besoins et éviter les mauvaises surprises en cours de route :

  • L’adresse.
  • Le domaine de compétence.
  • Le bouche-à-oreille.
  • Les références.
  • Le niveau de digitalisation et de communication.
  • La maîtrise des coûts.
  • Les bonnes questions à se poser.

L’adresse

L’adresse de l’avocat est un critère à prendre en compte dans certains cas :

  • Vous êtes obligé d’aller au tribunal, de passer devant le juge. Si vous souhaitez que votre avocat se déplace pour vous défendre devant le tribunal, il vous factura très certainement ses frais de déplacement. Il est préférable de choisir un avocat qui a son cabinet proche des tribunaux.
  • Les avocats connaissant bien la jurisprudence rendue par les tribunaux proches de leur cabinet. Ils seront les plus à même à vous expliquer les conséquences, les chances de réussite, les risques encourus d’une procédure devant ces tribunaux.

Les références

Certains cabinets mettent en avant des articles de presse dans lesquels ils sont cités, des distinctions reçues, des témoignages reçus, leur classement dans des concours.

Les cabinets qui présentent ce type de référence le font de plus en plus souvent au travers d’un article de blog sur leur site internet ou via leur compte LinkedIn.

Afin de respecter son secret professionnel, l’avocat qui met en avant une référence la présentera de manière générale.

La référence n’indique pas ce que l’avocat a exactement réalisé pour tel ou tel client.

Des avocats font également partie de certains réseaux professionnels, d’affaires. Certains également suivent des entreprises présentes dans des incubateurs.

Ils mettent en avant ces réseaux particuliers dont ils font partie. Pour être membre de ces réseaux, il faut respecter certains critères. Il est intéressant d’aller examiner ces critères de sélection et de les croiser avec vos besoins.

La référence est donc un instrument utile pour les directeurs juridiques, les dirigeants d’entreprises, les entrepreneurs.

Les références leur permettent de se conforter dans l’idée que l’avocat suit certaines normes de qualité pour une clientèle précise. L’avocat connait bien leur marché, les enjeux dont ils doivent faire face dans leur relation commerciale, il est donc le plus à même à leur apporter des solutions rapides et concrètes.

Le bouche-à-oreille

Le bouche-à-oreille constitue sans doute le moyen le plus populaire pour choisir son avocat.

Si un membre de votre famille, un ami ou un collègue vous recommande un avocat, vous avez plus de chances de faire le bon choix.

Le bouche-à-oreille est donc un critère intéressant de choix de son avocat. Attention tout de même, que cet instrument ne soit pas employé tout seul.

Exemple : Votre ami a une problématique de divorce. Vous contestez votre licenciement. L’avocat de votre ami est compétent en divorce, mais il n’est peut-être pas expert en licenciement.

Il faut donc mettre en balance ce critère avec le critère du domaine de compétence.

Le domaine de compétence

Au vu de la complexité du droit, il est devenu impossible de tout connaitre.

Les avocats construisent leurs compétences et leurs expériences à travers les affaires précédemment traitées et par les différentes formations suivies au cours de leur carrière.

Le domaine de compétence de l’avocat est un critère à prendre en compte en fonction :

  • De la complexité de votre affaire
  • D’un accompagnement éventuel devant le juge.

Si votre problématique est courante (un divorce, un licenciement, une garde des enfants à régler, une facture impayée à récupérer, des dégâts locatifs, un excès de vitesse…), il est préférable de se faire conseiller par un avocat généraliste.

Un avocat généraliste se présente généralement comme compétent dans plusieurs matières de droit, notamment dans le droit de la famille, droit du travail, etc.

Si votre problématique est complexe, il est préférable de se diriger vers un avocat spécialisé.

Exemple : Si vous êtes dans le web, le marketing, le développement de nouvelles technologiques, il est intéressant de regarder les formations suivies par l’avocat. Un avocat qui aurait suivi des formations autres que juridiques, par exemple en design, en programmation, en analyse de données est plus à même à vous comprendre et à vous expliquer clairement les concepts juridiques appliqués à votre secteur d’activité.

Le niveau de digitalisation et de communication

La présence sur internet d’un avocat, les moyens de communication digitaux de l’avocat et les outils informatiques qu’il utilise sont des indicateurs de confiance et des critères primordiaux dans le choix de votre avocat.

En visitant le site internet de l’avocat, le fait que vous compreniez leurs domaines de compétence est un très bon indicateur du niveau de pédagogie du cabinet.

Avoir un avocat qui est pédagogue est très important pour le déroulement de votre dossier.

Les avocats qui font des investissements dans le digital, sont nettement plus disponibles, plus réactifs pour leur client et répondent plus rapidement à leurs demandes.

En effet, ces applications informatiques permettent à l’avocat d’automatiser une partie de leur travail pour mieux se focaliser sur la relation client.

La maîtrise des coûts

Les honoraires pratiqués par un avocat à un autre peuvent être très différents. L’avocat fixe librement ses honoraires, il n’y a pas de barème légal.

La rémunération de l’avocat varie donc en fonction :

  • Des frais et investissements du cabinet (personnel, bâtiment, informatique, etc.).
  • De sa notoriété, de son expérience.
  • De la complexité de l’affaire.
  • De votre situation financière.
  • De sa spécialisation, des formations suivies.
  • Du résultat souhaité.

Dès le premier rendez-vous, un avocat est tenu de vous communiquer son prix. Sa déontologie lui oblige.

Les bons avocats vous demanderont d’emblée si vous êtes couvert par une assurance juridique. Ils vérifieront également si vous bénéficiez de l’aide juridique.

Les bonnes questions à se poser

Avez-vous pris tous les renseignements concernant les honoraires de votre avocat ?

Prenez garde aux prix trop bas qui entraineront une pauvre qualité de travail et des dépassements d’honoraires.

Demandez à avoir, par écrit, un devis précis :

  • Sur le mode de facturation : au forfait, aux temps passés, au succès.
  • Sur les conditions de traitement de votre dossier (la priorité, le délai pour assurer les tâches).

Êtes-vous bien renseigné sur la manière dont l’avocat va traiter le dossier ?

Parlez avec la personne qui se chargera de votre dossier et assurez-vous dès le départ que votre dossier ne sera pas sous-traité à un autre confrère, à un stagiaire ou à un étudiant en droit.

L’avocat est-il compétent pour traiter votre affaire ?

Vous trouverez sur son profil Trouveunavocat.be la liste de ses formations, de ses diplômes et de ses compétences.

Votre avocat est-il en situation de conflit d’intérêts ?

L’avocat ne peut vous défendre et en même temps le faire pour la partie adverse.

En tant que futur client, vous avez le droit de demander à votre avocat s’il n’y a pas de conflit d’intérêts.

Bénéficiez-vous d’une assurance protection juridique ?

La protection juridique est une couverture qui prendra en charge tous les frais d’avocats, les frais de justice et d’huissier, mais également les frais d’expertise en cas de litige.

Elle est destinée à vous apporter une première aide et conseil lorsque vous êtes confronté à un conflit juridique.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’une assurance souscrite spécifiquement. C’est donc votre assureur qui prend en charge le coût de votre avocat.

Vous avez le droit de choisir également l’avocat que vous souhaitez. Votre assurance ne peut vous imposer un avocat.

Bénéficiez-vous de l’aide juridique ? 

Certains avocats pratiquent l’aide juridique. Il s’agit d’une assistance gratuite ou partiellement gratuite (suivant vos revenus) d’un avocat pour vous conseiller et vous défendre.

Pour comprendre ce que c’est l’aide juridique, nous vous invitons à lire notre article sur l’aide juridique.

Êtes-vous prêt pour votre premier rendez-vous avec votre avocat ?

La plateforme, Trouve un avocat, vous permet de contacter facilement un avocat. Vous lui expliquez votre problème en remplissant un formulaire.

Ce formulaire intuitif vous accompagne dans votre demande et vous prépare sereinement pour votre premier contact par vidéoconférence ou en présentiel au cabinet de votre avocat.

Sources

Site du Village de la justice, Stanislas van Wassenhove, La notation des avocats états des lieux et analyse. Disponible ici.

Site d’avocat.be, Combien ça coûte ?. Disponible ici.

Articles récents

La startup Symplicy est nominée pour la Startup belge étudiante 2021
Award-Symplicy-Nomination
06/04/2021

La startup Symplicy est nominée pour la Startup belge étudiante 2021

Lire l'article
Comment tracer les visiteurs de votre site sans enfreindre la loi ?
Image d'illustration de l'article : Comment tracer les visiteurs de votre site sans enfreindre la loi ?
04/03/2021

Comment tracer les visiteurs de votre site sans enfreindre la loi ?

Lire l'article
Comment être conseillé et défendu gratuitement par un avocat en Belgique ?
rencontre-avocat-client
24/02/2021

Comment être conseillé et défendu gratuitement par un avocat en Belgique ?

Lire l'article